Face à la douleur et à la souffrance, on n’a pas d’autres choix que de se remettre aux médecins et de leur faire confiance.
Mais au-delà de leurs compétences scientifiques, techniques et médicales, on attend surtout de nos médecins, en ces circonstances exceptionnelles, une qualité d’écoute et de la compassion, car nous ne sommes pas que des “cas médicaux” à traiter. Être médecin est surtout une vocation, un coeur en or toujours prédisoposé à aider, à alléger les souffrances, à sauver des vies. Quelle noble mission et quelle chance d’être élu pour la remplir !
Par ces quelques mots d’amitié je tiens à vous exprimer ma gratitude et ma reconnaissance sans failles.
Que ce sincère message de remerciement vous dise combien on est reconnaissant et combien vous êtes placés haut sur l’échelle de notre estime personnelle. Bon vent et vive la Tunisie. Vive les forces vives de la nation.