Il a fallu tout ce temps et cette catastrophe pour se rendre compte que le corps médical est le principal rampart capable de protéger notre pays, malheureusement la santé publique est longtemps resté le maillon faible de notre système mais cette faiblesse est largement réduite et compensée par le courage et la compétence de nos médecins et le corps para médical qui au vue de tous méritent un grand chapeau bas.
L’avenir vous appartient sûrement, alors bon courage et toute la Tunisie est derrière vous.